ACTUALITÉS ECONOMIQUES ET FINANCIÈRES

Une bulle spéculative menace-t-elle les marchés financiers?

17 octobre 2017

Une bulle spéculative menace-t-elle les marchés financiers?

FINANCE Fait inquiétant, ce mercredi, le Dow Jones a ouvert pour la première fois à plus de 23.000 points. Une situation qui inquiète certains analystes.

 

La valorisation boursière divisée par les bénéfices des entreprises dépasse aujourd'hui les trente points. Un seuil qui n'a été atteint que 2 fois : en 1929, année noire qui plongea le monde dans la plus grave crise de son histoire, et en 2000 quand la bulle internet a explosé. Ce fait, ajouté aux nombreuses incertitudes qui pointent, fait craindre un effet de correction, voire une chute des cours boursiers.

 


« Si Donald Trump n'arrive pas à mettre en place cette réforme fiscale qui passe par une baisse de la taxation des entreprises, estime Christophe Barraud, chef économiste chez Market Securities, vous allez avoir une correction des marchés. Si vous avez des tensions sur le plan géopolitique, là pareil, c'est assez compliqué d'anticiper les mouvements de la Corée du Nord ou la contre-réaction des Chinois ou des Russes, etc. Donc, ce paramètre-là n’est peut-être pas assez pris en compte dans les valorisations, les gens sont quand même un petit peu optimistes. »

Cet optimisme, d'autres diraient insouciance, est aussi sans doute porté par une conjoncture économique assez favorable. « Si vous prenez les résultats des entreprises américaines, on est sur une dynamique qui tend à s'améliorer récemment. Ensuite, la croissance mondiale est révisée chaque trimestre à la hausse. Cela permet aux investisseurs de se dire "peut-être que c'est un peu cher, mais on est dans un climat positif qui va continuer" », analyse Christophe Barraud.

 


Pour l'économiste, pas question de parler de bulle, mais d'une surévaluation. Le risque de correction est de 5 à 10% environ. Très loin du niveau de correction pendant la crise de la bulle internet en 2000. Le NASDAQ avait perdu 50% de sa valeur.

 

 

Ceux qui ne vont plus payer d'ISF vont-ils investir dans les PME ? Crédit immobilier : les clients bientôt enchaînés à leur banque pour 10 ans ?

Copyright ©2018 MINUTE LYON   |   Contactez-nous   |   Tout savoir sur MINUTE LYON  |   Mentions légales   |   Conditions générales de vente  |   Services