ACTUALITÉS ECONOMIQUES ET FINANCIÈRES

Les banques en ligne sont-elles rentables ?

06 août 2018

Les banques en ligne sont-elles rentables ?

FINANCE C'est à ne plus rien y comprendre, en 2016, Boursorama, BforBank ou Axa Banque ont perdu plusieurs dizaines de millions d’euros. Pourtant de nouvelles banques numériques ne cessent de voir le jour.

Lancer une banque mobile est devenu furieusement tendance. Après le lancement (raté puisque 3 fois retardé) de Orange Bank, SFR prépare le démarrage de ses propres services financiers d’ici à 2019. Ces « néobanques » et leurs services très basiques fleurissent.


80 millions d'euros de pertes

Et pourtant, les banques en ligne de la première génération ne gagnent toujours pas d’argent, comme en témoignent les résultats annuels 2016 publiés en juin et en juillet au BALO, le Bulletin des annonces légales obligatoires.


Cumulés se sont plus de 80 millions d’euros de pertes, dans le détail;

  • Boursorama, la filiale de Société générale, révèlent une perte de 24 millions d’euros.
  • BforBank, propriété du Crédit agricole, affiche un résultat net 2016 de moins 17,3 millions.
  • Les pertes d’Axa Banque ont atteint 13 millions d’euros,
  • Celles de Groupama Banque (devenu Orange Bank après son rachat par l’opérateur de télécommunications), 21,2 millions d’euros,
  • Enfin, celles de Monabanq (groupe Crédit mutuel), 6 millions.


Hello bank ! (BNP Paribas) et ING Direct ne publient pas de comptes dédiés, mais restent selon des sources internes « en phase d’investissement ».

Seul Fortuneo a donc dégagé un bénéfice net en 2016, de 9 millions d’euros. Rentable depuis 2011, la filiale du Crédit mutuel Arkéa sort son épingle du jeu.


Pas rentable malgré des frais plus élevés que prévus

En effet, ces banques disposent de nombreux frais gratuits (frais de tenue de comptes, carte bancaire). Mais ont des frais qui font en réalité augmenter les frais bancaires contrairement à la promesse de base qui était: 0€ de frais bancaire.


Par exemple, l'envoi d'un chéquier généralement gratuit dans les banques traditionnelles est souvent payant chez les banques en ligne, le changement du débit d'une carte (débit immédiat ou différé) gratuit chez une banque classique mais qui coûte 15€ chez ING Direct par exemple. Ou encore 10 à 15 € pour la recherche d'un seul document, généralement facturé 1€ sur les banques de détail. Ces services que l'on est amené à utiliser viennent gonflé la facture


Malgré ces frais "caché", les banques en ligne ne sont pas assez rentables.

 

Depuis la crise, près d'une banque sur quatre a disparu en Europe L'ambition mondiale de Lyon French Tech

Copyright ©2018 MINUTE LYON   |    Tous droits réservés, toute reproduction interdite.